Newsletter Christophe Arend, Député de Moselle - Juin 2018

BILAN DE LA PREMIERE ANNEE DE MANDAT 
 

FRANCE-ALLEMAGNE : Améliorer le quotidien des citoyens par une coopération transfrontalière efficace 

Convaincu que la redynamisation de notre territoire Est-mosellan et que l'amélioration du quotidien de ses habitants passeront par une harmonisation des politiques et des droits entre la Moselle et la Sarre, par une coopération approfondie et renforcée avec nos voisins au niveau national, le Député s'est attaché durant sa première année à porter cet objectif auprès des institutions allemandes, de l'Assemblée et auprès des Ministres. Le résultat s'est révélé payant puisqu'il a abouti à : 
  • L'adoption de deux positions communes par le groupe de travail franco-allemand de l'Assemblée nationale, dont il est co-Président, le 17 mai dernier.
  • Une demande commune de la part des Parlementaires pour l'intégration d'un chapitre relatif à la coopération transfrontalière dans le nouveau Traité de l’Élysée par la résolution du 22 janvier 2018
  • Parmi les moyens utilisés, les Eurodistricts sont la pièce maîtresse pour aboutir à ces projets et nous nous dirigeons vers un renforcement de leurs compétences à travers ces différents accords. 
  • A venir : RDV le 22 janvier 2018 pour la signature du nouveau Traité de l'Elysée avec le Bundestag. 
En un an, Christophe Arend a rencontré nombre de femmes et d'hommes politiques, d'entrepreneurs, d'associations, de citoyens attachés aux relations franco-allemandes. La première phase de contacts, de compréhension et de discussions avec les partenaires allemands va permettre d'amorcer avec force cette deuxième phase de concrétisation et de renforcement de la coopération. 
 

MOSELLE-EST : Redynamiser, développer et renforcer 

Action Coeur de Ville et la Police de Sécurité du Quotidien
2 actions phares pour Forbach


Forbach fait partie des 222 villes qui bénéficieront du programme "Action Coeur de Ville" et obtient la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ), grâce au soutien actif du Député auprès du Gouvernement. 

« Depuis mon élection, je m’astreins à un travail pédagogique de fond et cela paie. Il ne doit pas y avoir une semaine sans que l’on parle de la Moselle-Est à Paris. Le 4 septembre 2017, le Président de la République a fait sa rentrée à Forbach. En février dernier, le Ministre de l’Intérieur annonçait le déploiement de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) dans nos quartiers. Aujourd’hui, le Président et le Gouvernement démontrent une nouvelle fois que tous les territoires de la République méritent de l’intérêt. » explique le Député. « Natif de ce territoire, je constate que les gens ont réellement une opinion dégradée de leur réel potentiel. Ils sont victimes d’une mauvaise image attribuée faussement à notre Moselle-Est. C’est la raison pour laquelle je me bats et continuerai à me battre pour que les habitants ne se sentent pas abandonnés et aiment ce territoire. » poursuit Christophe Arend, également nommé Secrétaire du groupe d’études sur les villes moyennes à l’Assemblée nationale.

Christophe Arend s’est mobilisé et continuera de se mobiliser au quotidien pour faire de la Moselle-Est un territoire d’influence en lui donnant les moyens de son développement actuel et futur.

L'éducation, enjeu d'avenir pour la Moselle-Est

Le Député a agi sur deux plans au niveau éducatif. Conscient que l'apprentissage de l'allemand est essentiel dans notre région frontalière notamment dans le secteur de l'emploi, il ne cesse de l'exprimer auprès de l'Education nationale, des professeurs et des parents. Il a d'ailleurs réalisé un atelier en partenariat avec la Députée de Sarreguemines et le Rectorat pour expliquer aux élus locaux et aux directeurs d'école les possibilités qui existent concernant le franco-allemand.

Dans le cadre franco-allemand, il n'hésite pas à promouvoir l'apprentissage et les échanges des jeunes. Il a récemment signé une tribune en faveur de développement d'un Erasmus universel afin que tous les jeunes d'une classe d'âge puissent partir découvrir un autre pays qu'ils soient apprentis, sans travail ou étudiants. 

Enfin, interpellé il y a quelques mois suite à la fermeture des classes de Petite-Rosselle et de Seingbouse, Christophe Arend a interpellé Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale, qu'il rencontrera d'ici deux semaines pour lui exposer la situation. 

COMMISSION DEVELOPPEMENT DURABLE :
Pour un environnement sain et sûr, développement durable

Membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire (DDAT) de l'Assemblée nationale, Christophe Arend s'est mobilisé en faveur de l'environnement aussi bien à l'Assemblée nationale qu'en circonscription. 

Dès le début de leur mandat, les Députés ont travaillé sur la loi hydrocarbures mettant fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels. Intervenant à la tribune pour défendre ce projet de loi, le Député a rappelé l'importance de l'arrêt de l'exploitation qui détruit les sols et la biodiversité, comme cela a été le cas en Lorraine notamment à Rosbruck alors que nous n'avions pas encore connaissance des dégâts qu'une telle intervention humaine pouvait provoquer. Il a également saisi ce moment pour rendre un hommage vibrant à tous les mineurs qui ont contribué et donné leur vie pour le redressement économique de la France.

Plus récemment, fort de ses convictions personnelles, Christophe Arend a manifesté son soutien en faveur des abeilles, contre l'huile de palme et pour l'inscription de l'interdiction du glyphosate dans la loi. 
Dans le cadre de la Commission DDAT, Christophe Arend a été nommé rapporteur pour avis sur le projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace. Dans la continuité de l'Accord de Paris, le Gouvernement souhait inscrire au plus haut niveau normatif l'enjeu majeur qu'est le climat dans la Constitution en inscrivant nommément "l'action contre les changements climatiques" à l'article 2 du projet de loi.

Afin de s'assurer que cet apport dans la Constitution française de 1958 soit la meilleure solution pour protéger l'environnement et conférer une valeur symbolique ce dernier, le Député a mené 17 auditions d'experts du droit et de l'environnement. Il en ressort que l'idéal est d'inscrire la "préservation de l'environnement" à l'article 1er de la Constitution, ce qui évite le morcellement de l'environnement en donnant la priorité au climat et qui donne une valeur symbolique forte en le plaçant à l'article 1er plutôt qu'à l'article 34 de ce texte historique. 
Retrouvez ses conclusions dans son rapport disponible sur le site de l'Assemblée nationale. 
L'activité du groupe LaREM 
27 juin 2017 au 21 mai 2018
1330 heures de débat en commission, soit 160 jours
1041 heures de débats en séance publique, soit 125 jours
93% sont Députés pour la 1ère fois
53% de primo-élus
99 lois adoptées
6 commissions d'enquête créées
1966 amendements adoptés, dont 838 du groupe LaREM
330 questions d'actualité au Gouvernement des députés LaREM
Retrouvez le bilan de la première année de mandature des Députés LaREM : 
http://christophe-arend.fr/dossier-un-an.pdf
Retrouvez les activités du Député sur son site internet
Twitter
Facebook
Website