Question sur la mutation et ses conséquences sur la vie familiale des enseignants

Question sur la mutation et ses conséquences sur la vie familiale des enseignants

Christophe Arend a interrogé le Ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, au sujet des conséquences de la mutation des enseignants de premier degré sur leur vie familiale. 

Retrouvez la question sur : http://www2.assemblee-nationale.fr/deput…/fiche/OMC_PA720310

Mise en ligne le 20/02/2018

Question sur l'attribution de la carte du combattant aux militaires ayant servi en Algérie après le 2 juillet 1962

Christophe Arend a interrogé Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, au sujet de l'attribution de la carte du combattant aux militaires ayant servi en Algérie après le 2 juillet 1962.

 

Retrouvez la question sur le site de l'Assemblée nationale : http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA720310 

Mise en ligne le 19/02/2018

Tribune pour la mémoire du génocide contre les Roms

Tribune pour la mémoire du génocide contre les Roms

Christophe Arend a signé avec 245 parlementaires de 28 pays un appel européen “Pour la création d’une Fondation européenne pour la mémoire du génocide contre les Roms" :

Bientôt, la porcherie installée sur le site du camp de concentration sera détruite. L’odeur fétide qui enveloppe immanquablement le visiteur aura disparu. La stèle installée sur les fosses communes sera déplacée. Un mémorial sera bâti.

Plus de soixante-dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le site du camp pour Roms à Lety, en République tchèque, sera enfin traité avec la dignité qu’il mérite. Un terme sera mis au « locucide » – crime contre le lieu – de Lety.

Ce fut tout sauf simple à obtenir : ce n’est que grâce à une mobilisation exceptionnelle menée par la société civile européenne, Roms et non-Roms ensemble, que les autorités tchèques et les propriétaires ont fini par conclure un accord pour le rachat de la porcherie en vue de sa destruction.

Si cela constitue une victoire historique, les problématiques qui ont fait de Lety un symbole européen perdurent partout sur le continent : le manque de connaissance et de recherche concernant le génocide contre les Roms (ou Samudaripen, ou Porajmos), le racisme et les discriminations qui sont par bien des aspects la continuation des persécutions d’alors, la marginalisation sociale qui se poursuit depuis des décennies, l’ignorance de la diversité des cultures et des histoires des Roms.

Comme nous l’enseigne le cas de Lety, ce n’est que par un engagement déterminé et conjoint de la société civile et des institutions que pourra être mis un terme à l’histoire des persécutions des Roms, dont le génocide fut le point culminant et qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

C’est pourquoi nous appelons à la création d’une Fondation européenne pour la mémoire du génocide contre les Roms !

Elle devra promouvoir tout d’abord la recherche historique. Le financement et la publication de travaux de recherche, le recueil de témoignages, la constitution d’archives et l’organisation de colloques scientifiques permettront de mieux connaître cette histoire.

Elle devra également s’attacher à la bonne transmission de celle-ci, pour éclairer les consciences d’aujourd’hui. Ce sera réalisé par un travail de mémorialisation – construction de mémoriaux, confection d’expositions, organisation de commémorations,… – comme par un investissement dans l’éducation, avec une inscription dans les programmes scolaires et la formation d’enseignants.

Enfin, elle devra contribuer à lutter contre le racisme, les discriminations et l’exclusion sociale, qui ne sont pas sans liens avec les persécutions d’hier. Dans ce cadre, le soutien à la société civile sera fondamental, afin de faire changer les mentalités, de mener des actions de sensibilisation, des mobilisations pour le respect de l’égalité des droits et de la dignité, et de construire des coalitions de solidarité, en agissant au plus près du terrain.

C’est important : la Fondation devra être véritablement européenne, et ne pas être par exemple divisée en de multiples fondations nationales.

En effet, c’est sur l’ensemble du continent que les Roms sont confrontés aux mêmes problématiques, comme c’est sur l’ensemble du continent que le génocide a été perpétré contre eux. De plus, un approfondissement de l’Europe et de la démocratie constitue la seule perspective d’espoir pour résoudre ces problématiques. Par sa nature européenne, la Fondation fera partie des institutions à même de contribuer à cet approfondissement démocratique.

Le montant et l’origine de son budget représentent bien évidemment un élément-clef. Le mécanisme que nous proposons est simple, et déjà éprouvé.

Toutes les victimes doivent recevoir des réparations. Or, à ce jour, celles-ci sont lacunaires.

Les Etats et entreprises concernés devront prendre leurs responsabilités et verser des réparations aux victimes ou à leurs ayant-droits.

C’est une conséquence de la nature de l’événement : de nombreuses victimes ont été tuées pendant le génocide. De plus, étant donné l’éloignement de cette période, beaucoup de rescapés sont décédés depuis.

Les montants qui n’auront pas pu être versés aux victimes ou à leurs ayant-droits ne devront pas retourner aux budgets des Etats. Ils constitueront le capital initial de la Fondation.

Le budget annuel de la Fondation sera constitué des intérêts annuels de ce capital, qui restera intouché.

Afin que la victoire historique remportée à Lety soit suivie d’autres, et afin de sortir d’une histoire de persécutions et de discriminations pour se projeter vers un avenir au cœur duquel se trouve la dignité, la création de la Fondation européenne pour la mémoire du génocide contre les Roms doit être créée.

Retrouvez la tribune sur le site suivant : http://www.egam.eu/pour-la-creation-dune-fondation-europeenne-pour-la-memoire-du-genocide-contre-les-roms/

Mise en ligne le 05/02/2018

QAG : question à Mme Loiseau sur la résolution Pour un nouveau Traité de l'Elysée

Christophe Arend a interrogé Madame Loiseau, Ministre en charge des Affaires européennes, sur le futur plan d'action qu'entend développer le Gouvernement suite à l'adoption de la résolution "Pour un nouveau Traité de l'Elysée" par les parlementaires allemands et français. #QAG

Mise en ligne le 24/01/2018

Question au gouvernement sur les services publics

Question sur les Maisons de Services Au Public adressée à Monsieur Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires, le 16 janvier 2018. 

Retrouvez l'intégralité de la vidéo sur le site de l'Assemblée nationale. 

Mise en ligne le 23/01/2018