christophe-arend-depute-moselle-assemblee-nationale

Christophe AREND, Député de Moselle


Enfant de Petite-Rosselle et père de 2 enfants, Christophe Arend est chirurgien-dentiste de profession. Enseignant-chercheur à la faculté de chirurgie dentaire, il s’est ensuite tourné vers le mode d’exercice libéral, installant son cabinet dentaire à Forbach.

Il a débuté en politique en 2014 en tant que conseiller municipal. En 2017, lors des dernières élections législatives, il s’est imposé dans la 6ème circonscription de la Moselle face à Florian Philippot, alors Vice-Président du Front national.

Au sein de l’Assemblée nationale, Christophe Arend siège à la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Il est également membre des groupes d’études suivants : langues et cultures régionales (dont il est le Vice-Président) ; villes moyennes (dont il est Secrétaire) ; chasses et territoires ; fin de vie ; statut des travailleurs mobiles en Europe (dont il est Secrétaire) ; et assurances.

De par sa formation professionnelle et son attachement à l’histoire de la Moselle-Est, le Député est particulièrement sensible aux politiques de santé publique, à la revitalisation des territoires et à la transition énergétique.

Président du groupe d’amitié France-Allemagne, Christophe Arend s’est spécialisé dans les relations avec notre voisin allemand. Il a été nommé par le Président de l’Assemblée nationale pour faire partie des 9 Députés français du groupe de travail franco-allemand, chargé de préparer un accord parlementaire avec 9 Députés du Bundestag pour le 56ème anniversaire du Traité de l’Élysée le 22 janvier 2019. Christophe Arend milite pour une harmonisation des droits avec l’Allemagne, en particulier dans les Eurodistricts, afin de développer des projets concrets répondant aux besoins des citoyens et de redonner du souffle à l’Europe.

CV - AREND Christophe
CV - AREND Christophe
Ce que Paris conseille,
l'Europe le médite

Ce que Paris commence,
l'Europe le continue
(Victor HUGO)
Christophe AREND, Député de Moselle

Christophe Arend, Vater von 2 Kindern aus Petite-Rosselle, ist ausgebildeter Zahnchirurg. Nach einer Lehr- und Forschungstätigkeit an der zahnmedizinischen Fakultät der Universität Nancy, betrieb er eine eigene Praxis in Forbach (Moselle).

Seine politische Karriere begann als Mitglied des Stadtrates (conseil municipal) von Petite-Rosselle im Jahre 2014. Bei der Parlamentswahl 2017 setzte er sich gegen seinen Konkurrenten, den damaligen Vize-Präsidenten des Front national Florian Philippot durch und wurde zum Angeordneten des 6. Wahlkreises von Moselle gewählt.

In der Assemblée nationale ist Christophe Arend Mitglied des Ausschusses für nachhaltige Entwicklung und Raumordnung (Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire) und mehrerer Studiengruppen (groupes d’études): langues et cultures régionales; villes moyennes; chasses et territoires; fin de vie; statut des travailleurs mobiles en Europe und assurances.

Aufgrund seiner Berufsausbildung und seiner Herkunft, widmet sich Christophe Arend insbesondere Fragen der öffentlichen Gesundheit, der Wiederbelebung des ländlichen Raums und der Innenstädte sowie der Energiewende.

Als Präsident der französisch-deutschen Freundschaftsgruppe der Assemblée nationale bringt sich Christophe Arend zudem intensiv in die französisch-deutschen Beziehungen ein. Anlässlich des 55. Jahrestages der Unterzeichnung des Élysée-Vertrages wurde Christophe Arend vom Parlamentspräsidenten in die deutsch-französische Parlamentariergruppe zur Ausarbeitung eines Parlamentsabkommens berufen. Dieses Abkommen soll am 22. Januar 2019 vorgestellt und unterzeichnet werden und die Zusammenarbeit zwischen Assemblée nationale und Bundestag intensivieren. Im Zuge dessen setzt er sich für eine Harmonisierung des Rechts in grenzüberschreitenden Fragen, vor allem in den Eurodistrikten, zur Umsetzung konkreter Projekte und für ein Europa der Bürger ein.

Anaïs SCHAAF, suppléante du Député de Moselle

Anaïs SCHAAF, suppléante du Député


Originaire de Stiring-Wendel, Anaïs Schaaf est cadre supérieure dans la fonction publique d’Etat. Après sa scolarité au lycée franco-allemand de Sarrebruck, Anaïs rejoint l’Université de Strasbourg où elle obtient un Master en droit pénal.

Elle intègre ensuite l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Strasbourg, dont elle sort diplômée en relations internationales et études européennes. Elle est également ancienne auditrice jeune de l’Institut des Hautes études de la Défense et de la sécurité nationale (IHEDN).

A l’issue de ses études, Anaïs rejoint le Conseil de l’Europe où elle travaille pendant trois ans comme juriste, spécialisée dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, avant de réussir les concours de la fonction publique.