Inauguration de la Maison du Grand-Est

Le Député a été convié à l'inauguration de la Maison commune de la Région Grand-Est et du Land de Sarre à Paris le 9 septembre aux côtés de Jean Rottner, Président de la Région, Tobias Hans, Ministre Président de la Sarre, et Amélie de Montchalin, Secrétaire d'Etat aux affaires européennes

Plus nous mettrons en œuvre des réalisations concrètes, plus l’Europe deviendra une réalité. Il faut que nous montrions que l’Europe, les relations franco-allemandes sont complémentaires aux projets français et ne sont pas un ornement !

  • xxx
  • Nb fiochier : 1
  • xxx
  • Nb fiochier : 2
  • xxx
  • Nb fiochier : 3
  • xxx
  • Nb fiochier : 4
  • xxx
  • Nb fiochier : 5
  • xxx
  • Nb fiochier : 6
Mise en ligne le 11/09/2019

Inaugurations à Behren

Le 6 septembre, le Député a inauguré du nouveau giratoire et de la salle de remise en forme de Behren-lès-Forbach en présence du Maire Dominique Ferrau et de son équipe municipale. 

Mise en ligne le 11/09/2019

#Rentrée2019 : Le Député à la rencontre des écoliers et des enseignants

Le Député a tenu à souhaiter une belle rentrée aux écoliers et aux équipes enseignantes de différents établissements de la 6ème circonscription de la Moselle. Il s'est rendu à :

  • L'école maternelle "Arc-en-Ciel" et l’école Charles Perrault de Farébersviller avec le Maire de la commune
  • L'école élémentaire "La clé des champs" à Théding avec le Maire et l'équipe municipale
  • Au collège Louis Armand de Petite-Rosselle
  • Lycée Cordocet de Schoeneck 

L'école est le pilier de l'action du Gouvernement pour lutter contre les inégalités. Par une mesure emblématique dès 2017, les Parlementaires et le Gouvernement ont agi concrètement pour plus de 300 000 enfants par an, qui apprendront à lire, écrire et compter dans de meilleures conditions. On note la transformation du baccalauréat et l'encouragement des parcours d'orientation divers par exemple. L'école doit être un lieu d'émancipation pour tous les enfants. 

Une priorité portée sur les enfants de 4 à 7 ans les plus en difficulté : 

  • Réduction à 12 du nombre d'élèves par classe en CP et CE1 dans les zones REP et REP+
  • Commencée dès 2017, la mesure bénéficie aujourd'hui à plus de 300 000 élèves par an.
  • Le Président de la République a fixé un nouveau cap à la sortie du Grand Débat National : étendre la mesure à la grande section de maternelle en 2020 : 6000 classes en plus.

L'instruction obligatoire à 3 ans... et jusqu'à 18 ans 

  • c'est la mesure la plus importante du projet de loi pour une école de la confiance : l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire de 6 à 3 ans
  • Aujourd'hui, 25 000 enfants ne sont pas scolarisés, souvent issus de familles en difficulté. C'est une mesure sociale avec un signal fort, car elle renforce l'école maternelle.
  • Les Députés agissent aussi pour les 16-18 ans sortis du système scolaire, soit environ 20 000 jeunes par an. Une formation ou un apprentissage leur sera systématiquement proposé à partir de 2020 dans le cadre du plan pauvreté. 

Petit-déjeuner gratuit et cantine à 1 euro

Les Députés et le Gouvernement ont lancé en avril 2019 une expérimentation dans 8 académies et généraliseront la mesure à l'ensemble du territoire en septembre avec 10 000 communes concernées. 

Les professeurs sont au coeur du développement de nos enfants. Il est important de revaloriser ce métier, de plus en plus décrié aujourd'hui. Cela passera notamment par la formation continue et par la prime pour les enseignants exerçant en zones REP+, qui passera de 1 000€ à 3 000€ d’ici 2021.

Les actions à venir :

  • Le Président de la République a annoncé vouloir limiter le nombre d'élèves par classe à 24 dans les écoles publiques, en grande section de maternelle, CP et CE1. Ce sera fait d'ici 2022. 
  • Revaloriser les accompagnants et reconnaitre leur place au sein de la communauté éducative. Les Parlementaires agiront pour qu'ils aient un statut pérenne et harmonisé sur l'ensemble du territoire. 
  • Revaloriser le métier d'enseignant. Par la formation continue et par la prime pour les enseignants exerçant en zones REP+, qui passera de 1000 euros à 3000 euros d'ici 2021.
  • Puis, le nouveau baccalauréat arrive dans le quotidien des élèves de 1ère en septembre.
Mise en ligne le 03/09/2019