Petite-Rosselle 11 Novembre :  Gérard Aubertin décoré

Petite-Rosselle 11 Novembre : Gérard Aubertin décoré

Lundi matin, après la messe célébrée à Saint-Théodore, en présence des autorités civiles, des porte-drapeaux, d’administrés, etc, le monument aux morts rossellois a été le théâtre, de la journée anniversaire du 11 Novembre. A l’occasion de la commémoration de l’Armistice de 1918, sapeurs-pompiers, municipalité, associations patriotiques, souvenir français, voisins de la ville jumelée de Grande-Rosselle etc., s’étaient donné rendez-vous, en compagnie de quelques rossellois, sur la Place de la Victoire.

Gérard Aubertin s’est vu remettre ma croix du combattant au titre de la Génération Algérie-Tunisie-Maroc 62-64, par le député Christophe Arend.

Puis, les élèves de l’école de musique ont interprété le Chant des Marais. Des jeunes rossellois ont ensuite fait la lecture du message de l’Union française des associations de combattants et victimes de guerre, suivie du message du secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants par Joëlle Denig.

Dépôt de couronnes, sonnerie aux morts, minute de silence, l’hymne national, l’hymne allemand, et hymne européen interprétés par la Musique municipale ont mis fin à cette cérémonie.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 13/11/2019

Mise en ligne le 18/11/2019

Farschviller 11 Novembre : participation en chanson des écoliers

La cérémonie commémorative de l’armistice du 11 Novembre s’est déroulée ce lundi au monument aux morts, en présence de Christophe Arend, député de la Moselle. Elle a été rehaussée par la présence des écoliers de la commune, qui ont chanté et lu le message. Le vin d’honneur a été servi en mairie.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 13/11/2019

Mise en ligne le 18/11/2019

L’Etat s’engage aux côtés des mineurs dans le programme Habiter mieux

L’Etat s’engage aux côtés des mineurs dans le programme Habiter mieux

Lutter contre la précarité énergétique des foyers les plus modestes et continuer à mettre en place des actions pour assurer le maintien à domicile des personnes âgées. C’est l’objectif fixé par une convention signée entre l’Etat, via l’agence nationale de l’habitat (Anah) et l’agence nationale pour la garantie du droit des mineurs (ANGDM).

Le préfet de Moselle, Didier Martin, ainsi que Michel Pascal, directeur général de l’agence de garantie du droit des mineurs (ANGDM) étaient réunis pour une visite du bassin houiller, en compagnie d’une importante délégation de différents services. L’objectif principal était de signer une convention, « la première de ce type au niveau national », lance Didier Martin, entre l’agence nationale de l’habitat (Anah), structure présidée par le préfet. L’objectif est de lever des fonds pour accompagner les foyers les plus modestes dans la lutte contre la précarité énergétique, mais aussi les travaux d’adaptation pour l’autonomie et le maintien à domicile des personnes âgées plus ou moins dépendantes.

Des actions concrètes 

Le cortège des officiels a commencé par deux visites de logements, l’un à Petite-Rosselle, l’autre à Stiring-Wendel. L’idée était de voir concrètement, sur le terrain, les bénéfices des accompagnements de différentes structures dans les deux domaines principalement concernés par ce partenariat. A Petite-Rosselle, cela concernait surtout des aides permettant de réaliser de substantielles économies d’énergie. A Stiring-Wendel, la visite était plus axée sur le maintien à domicile, et la préservation de l’autonomie, avec notamment une salle de bains entièrement réadaptée. L’ancienne baignoire a laissé la place à une douche et tout a été revu pour limiter les problématiques liées à l’âge et à différentes pathologies. Un investissement de 3 800 €, mais accompagné par l’Anah, l’ANGDM, et aussi, dans une moindre mesure, par la communauté d’agglomération de Forbach. Près de 2 600 € ont ainsi pu être accordés pour financer les travaux. Dans ce même logement de Stiring-Wendel, un autre dossier concernait le remplacement de fenêtres, ce qui permet un gain énergétique. La facture s’élève à 4 000 €, avec près de 3 000 € d’aides.

  1. 120 logements rénovés en quatre ans
  2.  
  3. Lors de la signature du partenariat qui a suivi dans les locaux de l’ANGDM, à Freyming-Merlebach, tous les intervenants ont insisté sur la nécessité de faire connaître les différents dispositifs, nombreux, mis en place pour accompagner les citoyens, et notamment les foyers les plus modestes. Cette convention a plusieurs vocations, axées sur le « bien vieillir chez soi ». L’idée est de « monter en puissance » dans l’accompagnement des citoyens, « qui ne connaissent pas assez les différentes aides » de l’Etat, de l’ANGDM, mais aussi éventuellement des mutuelles, comme l’a souligné le député Christophe Arend. Si l’on considère uniquement le bassin houiller, l’objectif est de « viser la rénovation de 120 logements en quatre ans », plus si affinités.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 07/11/2019

Mise en ligne le 18/11/2019

Jeunes conseillers et jeunes sapeurs-pompiers à Paris

A l’invitation du député Christophe Arend, une délégation composée des jeunes élus de la commune et de la section forbachoise des jeunes sapeurs-pompiers (JSP) s’est rendue à Paris pour visiter l’Assemblée nationale.

Cette sortie est le fruit d’une coopération inédite entre la Ville et le Centre de secours. L’opération a été organisée par Cynthia Anier, conseillère municipale déléguée et le sergent Cédric O’Relly, coordinateur des JSP.

Le groupe, encadré par des agents de mairie et les sapeurs-pompiers en charge de la formation des JSP, s’est d’abord rendu à la Tour Eiffel pour quelques photos à l’occasion des 130 ans de la Dame de fer, puis a visité le Palais Bourbon.

Débats à l'Assemblée 

Au cours de cette visite fort instructive, les jeunes forbachois se sont montrés très curieux de précisions sur l’histoire et les anecdotes de l’institution républicaine. Ils ont également eu la chance d’assister dans l’hémicycle au débat pour l’adoption du congé pour les proches aidants, un débat serein et exemplaire qui s’est soldé, chose rare, par un vote à l’unanimité sur un sujet crucial pour tout le monde.

Les échanges et amitiés nouées entre les deux groupes ont conduit à proposer une participation prochaine des enfants du CMJ aux manœuvres des jeunes sapeurs-pompiers, une façon de probablement susciter de nouvelles vocations chez ces enfants déjà bien engagés dans la vie collective de leur cité.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 03/11/2019

Mise en ligne le 18/11/2019

Mit Wildschwein aus dem heimischen Wald

Neunkirchen Premiere für politisches Erntedankfest des CDU-Kreisverbandes Neunkirchen: Themen Nachhaltigkeit und regionale Produkte im Fokus.

Aus christlicher Sicht hat der Mensch den Auftrag, die Schöpfung Gottes zu bewahren. Insofern hat der Neunkircher Kreisverband der Christdemokraten mit seiner Einladung zum „Politischen Erntedankfest“ ins Hofgut Menschenhaus am Sonntag (27. Oktober) seinem Namen alle Ehre gemacht. Denn es wurde nicht nur „für das gute Essen auf dem Teller“ gedankt. 

Vielmehr riefen der CDU-Kreisvorsitzende Roland Theis, Ministerpräsident Tobias Hans sowie der französische Parlamentsabgeordnete Christophe Arend als Gastredner dazu auf, die Zeichen des Klimawandels ernst zu nehmen und die eigene Lebensweise zu überdenken. Ein wichtiger Ansatz sei beispielsweise, möglichst regionale Produkte zu kaufen. Die Imker, der Fischereiverband und die Jäger, die mit Ständen vertreten waren, sowie die anwesenden Landwirte werden es mit Wohlwollen vernommen haben: Die CDU will auf ihrem nächsten Landesparteitag das Ziel formulieren, dass in allen saarländischen Schulkantinen mindestens 80 Prozent der Mittagsessen aus saarländischer oder regionaler Herkunft auf den Tisch kommen. Denn, so Theis: „Regionale Landwirtschaft ist etwas Hochmodernes, und es muss nicht immer bio sein.“ Selbst gekochtes Gemüse ließen sich die Zwillinge schmecken, während Papa Tobias Hans den Zuhörern in der vollbesetzten Orangerie von Grunder’s Hofgut das Thema Nachhaltigkeit ans Herz legte. Die CDU beherberge diejenigen, die sich um die Natur kümmerten. In einer engagierten, auf Deutsch vorgetragenen, freien Rede spannte Christoph Arend den Bogen von der deutsch-französischen Freundschaft über den Klima-Wandel bis zu Protesten der Bevölkerung (siehe Gelb-Westen). Die Menschen wollten keine Sonntagsreden, denen keine Taten folgen. Aber jeder einzelne Mensch müsse heute seine Lebensweise verändern. „Kümmern wir uns!“ setzte Pfarrer Jochen Gabriel mit seinen nachdenklich stimmenden Worten dieses Thema fort. Nach einem gemeinsamen Dank-Gebet und den Klängen des Jagdbläserchors Bliesberghof gab es – selbstverständlich regionales – Wildschwein am Spieß.

Retrouvez l'article ici. 

Saarbrücker Zeitung - 27/10/2019

Mise en ligne le 31/10/2019