Christophe Castaner en visite au commissariat de Forbach

Christophe Castaner était en visite au commissariat de Forbach cet après-midi, l'occasion pour le ministre de l'Intérieur d'encourager la collaboration entre services de l'État, mais aussi et surtout pour féliciter les équipes forbachoises ...

Retrouvez la vidéo de TV8 Moselle-Est sur : https://www.facebook.com/tv8.moselle.est/videos/2971741159563316/ 

TV8 Moselle-Est - 27/09/2019

Mise en ligne le 30/09/2019

Christophe Castaner en visite au commissariat de police à Forbach

Christophe Castaner en visite au commissariat de police à Forbach

Christophe Castaner était de passage au commissariat de Forbach hier en fin de journée.

Le Ministre de l’Intérieur a fait une visite surprise aux policiers du bassin houiller. Après un rendez-vous à Metz, Christophe Castaner est venu féliciter les forces de l’ordre suite au démantèlement d’un trafic de drogue dans le quartier du Wiesberg.

Il est venu également confirmer les travaux de rénovation du commissariat et soutenir Christophe Arend, le député, victime de dégradations à sa permanence.

Retrouvez l'article sur le site de la radio 

Radio Mélodie - 28/09/2019

Mise en ligne le 30/09/2019

Castaner distribue des bons points au commissariat

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait escale à Forbach, ce vendredi en fin d'après-midi. Après avoir visité le commissariat et honoré le travail des policiers, il s’est rendu à la permanence du député où il a évoqué plusieurs sujets d’actualité.

Après une visite à Metz, ce vendredi après-midi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a prolongé son déplacement mosellan à Forbach. Il a fait étape, à 17 h, au commissariat avant de rejoindre la permanence du député LREM Christophe Arend. Le déploiement d’une dizaine de fourgonnettes de CRS, dès 15 h, place du Marché à Forbach, a surpris bon nombre d’habitants. La visite du ministre, incertaine, n’a été confirmée qu’en début d’après-midi. Le déplacement avait plusieurs objectifs.

Les félicitations pour un trafic démantelé au Wiesberg

Depuis juin, le Wiesberg et Bellevue ont été classés quartiers de reconquête républicaine. Un dispositif qui a permis le démantèlement d'un trafic de drogues. « On imagine ces onze mois d’enquête, de galères, de doutes. Je vous félicite pour cette opération. Elle implique du temps, de la mobilisation et une réelle coopération entre les différents acteurs, mais elle paye », a tenu à souligner Christophe Castaner. « Il faut une coordination horizontale la plus large possible, entre les forces de l’ordre, la Justice, l’Éducation nationale, les associations, les mairies… sans ce travail-là, les effectifs en plus ne servent à rien. »

Des travaux au commissariat validés

Lors de la visite du commissariat, de futurs travaux ont été présentés : les conditions de travail y seront améliorées avec l’extension et le réaménagement de l’espace vestiaires et le site sera sécurisé avec le remplacement des clôtures par des grilles de défense et un contrôle d’accès par carte. Un projet prévu pour début 2020, validé par le ministre de l’Intérieur.

Les attaques contre la permanence du député

En comité restreint, le premier flic de France a poursuivi sa visite à la permanence de Christophe Arend, dégradée à trois reprise depuis aout. « Nos institutions sont menacées. On recense des attaques contre des élus, les permanences, les forces de l’ordre… Il y a une aggravation du niveau de violence », a déploré Christophe Castaner, dénonçant la banalisation de ces actes.

La colère des Gilets jaunes

La manifestation régionale des Gilets jaunes, ce samedi à Forbach, a également été évoquée. « C’est un mouvement de colère qu’il faut entendre, mais c’est aussi un mouvement qui s’est radicalisé », a indiqué Christophe Castaner soulignant les jonctions entre les Gilets jaunes et les Black blocs. « Je ne conteste pas la légitimité de cette manifestation, mais il faut qu’elle soit encadrée. La démocratie a des règles ». Il a promis la mise en place de moyens de sécurisation ce samedi.

Retrouvez l'article sur le site du journal ici.

Le Républicain lorrain - 28/09/2019

Mise en ligne le 30/09/2019

La salle de remise en forme devrait ouvrir en octobre

La salle de remise en forme devrait ouvrir en octobre

Didier Martin, préfet de la Moselle, était à Behren vendredi matin pour inaugurer le giratoire de l’entrée nord de la commune, opérationnel depuis le printemps, et la nouvelle salle de remise en forme, extension du Cosec, qui devrait ouvrir ses portes dans un mois.

Les Behrinois et autres usagers de la route départementale 31 qui contourne la cité l’empruntent depuis le printemps dernier, mais c’est ce vendredi qu’a été officiellement inauguré le giratoire de l’entrée nord de la commune. Pour couper le ruban, il y avait beaucoup de monde autour du maire Dominique Ferrau. Et notamment le préfet de la Moselle Didier Martin, la sous-préfète de Forbach-Boulay Claude Dulamon, et aussi le député Christophe Arend, des conseilleurs départementaux et régionaux, de nombreux autres élus, les autorités…

300 m² bien équipés

Ce giratoire a remplacé un carrefour dangereux, lieu de nombreuses collisions par le passé. Il a coûté 1,2 million d’euros TTC, répartis entre l’Etat, le Département et la Ville. « Aujourd’hui, tout est sécurisé, c’est une belle réussite », souligne Dominique Ferrau. Sur place, le maire a notamment évoqué avec les deux représentants de l’Etat une des cinq branches du giratoire, pour l’instant inachevée. Elle devrait, dans le futur, permettre d’accéder à la cité par la rue des Cévennes. Une nouvelle entrée de ville.

Après le giratoire, direction l’autre bout de la cité pour une seconde inauguration : celle de la salle de remise en forme, autre projet de l’actuelle municipalité. Il s’agit d’une extension de 300 m² du Cosec, rue du Stade. Coût de la réalisation : 950 000 € TTC, avec des participations de l’Etat, de la communauté d’agglo et de la Ville. Cette salle est équipée de tapis de course, de vélos elliptiques, de bancs de musculation et de nombreux autres appareils de remise en forme. Elle répond, selon le maire, à une demande des habitants.

Les horaires et tarifs connus

Elle devrait ouvrir dans le courant du mois d’octobre, après l’approbation des tarifs d’accès par le conseil municipal. En effet, « elle sera gérée par la commune, nous allons mettre en place un ou deux coachs sportifs », indique le maire. La salle sera ouverte du lundi au vendredi de 8 h à 20 h, et le samedi jusqu’au midi. Des créneaux matinaux devraient être réservés aux séniors. Côté tarifs, sous réserve de l’approbation par le conseil municipal, ce sera 11 € par mois pour les Behrinois, et 25 € pour les autres.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 06/09/2019

Mise en ligne le 11/09/2019

Rentrée au Lycée Condorcet de Schoeneck - TV8

Retour sur la rentrée au lycée Condorcet de Schoeneck sur TV8 Moselle-Est => A découvrir à partir de 3 minutes ici. 

Mise en ligne le 11/09/2019