L’entre-deux guerres s’expose à l’office du tourisme

La nouvelle exposition du cercle d’histoire locale Die Furbacher, à l’espace mémoire de l’office du tourisme, s’intitule « d’un armistice à l’autre ». Localement, cette période de reconstruction après l’annexion est riche en événements fondateurs du Forbach d’aujourd’hui.

Une nouvelle exposition a pris place à l’espace mémoire de l’office de tourisme de Forbach, au château Barrabino. Montée par le cercle d’histoire locale Die Furbacher, elle traite de l’entre-deux guerres à Forbach et montre des objets du quotidien de cette époque. Son nom : D’un armistice à l’autre. Ce samedi, Jacques Koenig, président du cercle Die Furbacher a fait une présentation de cette exposition qui témoigne « d’un monde qui change et d’une Europe qui tente de se reconstruire ». À Forbach, cette période participe justement à la construction de la ville que nous connaissons aujourd’hui, avec le retour à la France après l’annexion. C’est dans les années 20-30 que le stade du Schlossberg ou l’avenue Saint-Rémy sont inaugurés, que la commune Schœneck prend son indépendance, que la cité du Creutzberg sort de terre…

Des prêts d’objets

Marcel Gangloff et Joseph Zeller ont coordonné le montage de cette exposition. Parmi d’autres, Raymonde Kelterbaum a été remerciée pour les nombreux objets mis à disposition. Jacques Koenig a émis le vœu que le maximum d’écoliers découvrent cette présentation à l’office du tourisme. « Parallèlement à notre exposition, six classes de Forbach travaillent sur le projet « Traces » qui vise à retrouver des éléments de l’entre-deux guerres encore présents dans le Forbach de nos jours. Leurs travaux seront dévoilés en juin », explique le président du cercle d’histoire locale. Laurent Kalinowski, maire de Forbach, Gilbert Schuh, conseiller départemental, et Christophe Arend, député, ont visité l’exposition. Contexte électoral oblige, les trois élus ont évoqué les prémices d’une construction européenne dans l’entre-deux guerres. « Grâce à l’Europe, nous avons déjà vécu 70 ans de paix. Dans les semaines qui viennent, c’est d’important de le rappeler », a estimé le maire de Forbach.

Quelques dates clés

22 novembre 1918 : entrée des troupes françaises à Forbach sous le commandement du général Passaga.

30 avril 1919 : Gustav Adt, célèbre entrepreneur, est expulsé de Forbach avec sa famille pour avoir rallié la cause de l’Allemagne durant la guerre.

30 septembre 1923 : inauguration du nouveau stade du Schlossberg.

27 février 1927 : Schœneck, annexe de Forbach depuis 1811, devient commune autonome.

1932 : faillite de la banque de Forbach, présidée par l’ancien maire Couturier.

1933 : fonçage du Puits Simon 3.

13 janvier 1935 : 90 % des Sarrois se prononcent pour la réunification de leur Land avec l’Allemagne. Des réfugiés politiques sont hébergés à Forbach.

1er septembre 1939 : ordre d’évacuation de Forbach. Les habitants de la ville fuient notamment vers Angoulême.

Retrouvez l'article ici. 

Le Républicain lorrain - 18/05/2019

Mise en ligne le 21/06/2019

Les sépultures retrouvent une allure plus digne

Les associations d’anciens combattants ont entamé le nettoyage et la restauration de 52 tombes de militaires au cimetière de Sarrebruck, ce lundi. Un second rendez-vous est au programme jeudi prochain. Tout le monde peut participer.

Redonner de la dignité aux tombes des hommes qui se sont battus il y a 100 ans pour leur pays.

Tel est l’objectif des associations d’anciens combattants ACVG de Schœneck, en collaboration avec le VdK de Gersweiler-Klarenthal, dans le cimetière de Sarrebruck. Ils étaient réunis pour la première fois de la saison, ce lundi 13 mai, au quartier militaire.

52 tombes sélectionnées

À l’initiative de Sylvain Meyer, Raymond Knipper, Marcel Kronenberger et Rolland Willigsecker des ACVG et de Heinz Mang du VdK Gersweiler-Klarenthal, cette opération d’entretien et de nettoyage perdure depuis 11 ans.

Cette opération nécessite une sacrée organisation. Au préalable, ils ont repéré parmi des centaines de tombes celles qui nécessitent d’être nettoyées de manière prioritaire. 52 tombes ont été sélectionnées. Ils ont ensuite demandé les autorisations. Une fois les formalités effectuées, les responsables du cimetière mettent à disposition le matériel aux volontaires.

Un député sur le terrain

Ce lundi, pour soutenir l’initiative, le député Christophe Arend a répondu à l’appel aux bénévoles pour cette séance de nettoyage. Tous se sont retrouvés à pied d’égalité pour débroussailler les tombes, ensevelies par la nature.

Après la distribution d’outils, de brouettes et de karcher, tout le monde s’est mis à l’ouvrage. Au bout de deux heures de travail, les stèles de soldats marocains n’étaient plus recouvertes de mousse. Tout avait été gratté et les haies débroussaillées.

Toutefois, il reste du travail pour le second rendez-vous, prévu le 23 mai. Le nettoyage sous haute pression va continuer. Il faudra passer la tondeuse et, dans certains cas, réécrire les inscriptions sur les stèles. Une répartition des tâches devra être faite pour entretenir les autres quartiers. Une trentaine de volontaires ont déjà confirmé leur présence pour jeudi prochain.

Mais d’autres bénévoles sont les bienvenus. Pour participer au nettoyage des tombes le 23 mai, contacter Roland Willigsecker au 03 87 87 50 66 ou Jean Tortosa au 06 88 56 02 88.

Se souvenir pour l'avenir.

Afin d'éviter des conflits, il faut que les hommes, en particulier la jeunesse connaissent l'histoire pour préserver le futur. Cette transmission fait partie de la mission des ACVG de Schoeneck jumelés avec le VdK, de Gersweiler-Klarenthal.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 17/05/2019

Mise en ligne le 21/06/2019

Nettoyage de printemps des tombes de soldats

Des associations d’anciens combattants recherchent des volontaires pour le rendez-vous annuel de nettoyage des tombes de soldats morts pendant la Première Guerre mondiale. Les rassemblements sont prévus ce jour et le jeudi 23 mai.

Ce lundi 13 mai et le jeudi 23 mai, les Anciens Combattants ACVG de Schœneck, en collaboration avec le VdK de Gersweiler-Klarenthal. se rassembleront à 8 h 30 au cimetière de Sarrebruck.

Un hommage par les actes

De nombreuses tombes sont presque totalement envahies de mousse. Leurs écritures, recouvertes de broussailles, sont devenues invisibles. Pour ces associations, les soldats méritent des sépultures propres et dignes de leurs sacrifices.

Un grand nettoyage de printemps est donc organisé. Les personnes bénévoles qui souhaitent s’y joindre sont évidemment les bienvenues pour donner un coup de main et aider au nettoyage des tombes de soldats qui se sont battus pour leur patrie.

Les tirailleurs marocains à l'honneur 

Chaque année, les ACVG de Schoeneck, assistés de volontaires de la région et de la Sarre, se mobilisent pour aller nettoyer les alentours et les chemins, passer la brosse et le karcher sur les stèles, avant de retracer les inscriptions. Mais parmi les très nombreuses tombes, beaucoup restent en l’état.

C’est pourquoi, Roland Willigsecker, vice-président et délégué pour les relations franco-allemandes et Jean Tortosa le président des ACVG de Schœneck se sont rendus sur place et ont décidé que, cette année, ce seront 52 tombes de tirailleurs marocains, totalement envahies, qui devront être nettoyées.

Le Député Christophe Arend sur place

Les ACVG organisateurs Roland Willigsecker, Raymond Knipper, Marcel Kronenbourger, Jean Tortosa, ainsi qu’Heinz Mang, le président du VdK de Gersweiler seront de la partie pour diriger les volontaires.

Le député Christophe Arend, s’était rendu sur place l’année dernière pour constater le travail considérable qui avait été réalisé par les bénévoles. Pour le lundi 13 mai, il a confirmé sa présence et relèvera personnellement ses manches pour participer à cet acte de solidarité.

Joseph Théobald était un historien de nationalité allemande. Il habitait à Gersweiler (Saar). Joseph était fondateur d’une mission qu’il a introduite et dirigé, qui mobilisait la jeunesse bénévole un peu partout en France.

L’objectif visé était l’entretien des sépultures de soldats morts jeunes, enterrés dans les cimetières militaires. Bilingue, il avait le contact facile pour promouvoir cette cause auprès des mairies françaises concernées.

Les ACVG veulent lui rendre un bel hommage en faisant perdurer sa mission.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 13/05/2019

Mise en ligne le 31/05/2019

Commémorations du 8 mai avec TV8 Moselle-Est

Retour sur les commémorations du 8 mai à Forbach et à Behren-lès-Forbach à partir de 4 minutes TV8 Moselle-Est : https://www.tv8.fr/?sel_date=2019-05-09&fbclid=IwAR06dXYigpnPxavU_C57S-JHqyeX8Dzu81pBuwIEOHNWiXrNlwNWO9-ftoE

Mise en ligne le 29/05/2019

Photos. 70 artistes et 88 oeuvres à la Biennale de peinture de Forbach

Photos. 70 artistes et 88 oeuvres à la Biennale de peinture de Forbach

La 16e Biennale de peinture de Forbach, organisée par Forbach action culturelle, s'est ouverte mardi soir, au centre de congrès du Burghof. 70 artistes participent à cette édition. 88 œuvres sont exposées. Le jury présidé par Catherine Winandy a décerné le Grand Prix de la Ville à l'artiste Roméo Graci, de Hombourg-Haut. L'exposition est visible du 8 au 14 mai inclus, de 14 à 18 h.

Retrouvez l'article ici.

Le Républicain lorrain - 08/05/2019

Mise en ligne le 29/05/2019